Libellés

Affiche (6) Alerte (3) Aménagement (25) Animaux (108) Annonce (35) Astuces (15) Bateaux (208) Blog (9) Bricolage (44) CPA (27) Démarches (14) Fêtes (4) Gourmandises (3) Histoire (143) Humour (4) invention (8) Journal (38) Météo (67) Navigation (42) Pêche (6) Personnage (1) Photos (144) Photos anciennes (127) Pourquoi (15) Recherches (3) Rencontre (20) Sortie (15) Sport (9) Traditions (38) Travaux (25) Vidéo (23) Vie à bord (162) Visite (18)

dimanche 30 juin 2013

Visite du Callipyge, une vedette hollandaise

Une vedette nommée Callipyge


Une petite visite à Moret-sur-Loing où nous avons été voir Vincent, un aquanomade qui vient d'acheter une vedette hollandaise de 12m.

Un beau bateau nommé Callipyge, blanc avec une bande rouge au-dessus de la ligne de flottaison. Il est ancré pour le moment à Moret-sur-Loing (77) en attendant la fin de travaux sur les pontons de St Mammès où il est d'ordinaire stationné.

Vincent nous a gentiment présenté et fait visiter son bateau. J'ai été agréablement surpris par la place qu'il y a à l'intérieur. Certes, c'est compact mais il y a tout le nécessaire dans des aménagements agréables et pratiques. Je reviens complètement sur ce que je pensais des vedettes hollandaises: c'est un bon compromis et pour peu que l'on en trouve une suffisamment large (environ 3,50m), on doit pouvoir y vivre à l'année d'autant qu'elles sont plutôt bien équipées: certaines ont même le chauffage centrale !

Jusqu'à présent, je ne les regardais même pas dans les petites annonces de bateaux d'occasion mais maintenant, je serai plus attentif même si ces vedettes n'ont pas pour moi le charme des narrowboats.

D'après ce que me disait Vincent à propos des vedettes hollandaises, il faudrait mieux tout de même en choisir une avec un moteur d'au moins 100 cv et avec un bimini, c'est à dire son auvent arrière, celui qui couvre le second poste de pilotage en terrasse.

La Fête de l'Eau ?


Il y avait la Fête de l'Eau à St Mammès et c'est un peu pour cela que nous étions venus en Seine & Marne à la base mais nous avons passé tellement de temps avec Vincent que nous n'avons pas vu grand chose de cette fête ! :)

On y retournera l'année prochaine !





dimanche 16 juin 2013

Le Liza Barrs, un grand narrowboat

22 mètres !


Les narrowboats ne sont pas courants sur nos fleuves français mais ceux de 22m sont encore plus rares !




Le Liza Barrs est stationné prés de Plombières-les-Dijons (21), il est dans un coin tranquille et il y a un autre narrowboat, un petit de 11m, amarré juste devant lui. 

Mes recherches internet montrent qu'ils appartiennent à la même famille qui les habite depuis huit ans : les parents habitent dans le grand et le petit sert de chambres pour les enfants :)

Ils étaient à vendre d'ailleurs à un moment, je me souviens avoir vu la petite annonce mais je ne la retrouve plus dans mes archives... Les marquages à l'arrière montrent que le Liza Barrs est toujours au nom de Cathy et de JF.

C'est en remontant de la Bourgogne hier que nous nous sommes arrêtés à Plombières-les-Dijons. Pour essayer de rencontrer cette famille qui doit avoir une bonne expérience de la vie sur un narrowboat après toutes ces années, j'avais envoyé un mail aux propriétaires du Liza Barrs en utilisant l'adresse trouvée sur Internet mais je n'ai pas eu de réponse. Il est vrai que leur présentation sur l'ANPEI date de 2005...










samedi 15 juin 2013

St Jean de Losne, une seconde visite



Saint Jean de Losne, le retour !


De nouveau, une visite à St Jean de Losne, cette fois à l'occasion du pardon des mariniers et des fêtes fluviales qui s'étendaient sur ce week-end du 15 et 16 juin 2013. 
Il s'agissait surtout d'une excuse pour retourner dans ce port fluvial bourguignon afin de visiter d'autres bateaux et un Narrowboat qui était en vente chez les établissements Blanquart.

Nous avons donc pris la route ce samedi matin, vers 9h. L'auroute A6 pendant la majeure partie du trajet qui commence à devenir routinier !

En fait, il y a toujours des choses à voir tout de même et notamment un superbe château digne des films sur la chevalerie. Un château que j'ai bien du mal à re-situer mais qui se trouve à proximité d'Avalon, sur une hauteur à l'est de l'autoroute... Un bel ensemble, bien conservé semble-t-il que nous nous sommes promis de visiter !

Le Dillykim


Arrivés à St Jean à l'heure du déjeuner, nous nous sommes garés non loin du port et nous avons pique-niqué sur un banc, face aux quais qui étaient déjà décorés et où les premiers bateaux s'étaient amarrés afin d'être en bonne place pour ces fêtes. 
Parmi ceux-là, figurait un narrowboat sous pavillon britannique: le Dillykim
Long d'une bonne vingtaine de mètres, la peinture bleue nuit rutilante, il se dandinait gentiment le long du quai. Il faut dire qu'avec les intempéries de ces dernières semaines, le courant du fleuve était plus soutenus sans compter les rafales de vent qui nous faisaient croire que la mer n'était pas loin !














Nous avons donc eu tout loisir de l'admirer sous toute les coutures pendant que nous déjeunions sous un arbre du quai. Le soleil avait bien voulu se montrer aujourd'hui et cela faisait une grande différence avec notre première visite de cette cité fluviale où nous avions été accueillis par des trombes d'eau ! Il faisait enfin beau, quasiment chaud ce qui n'était pas une surprise pour un mois de juin mais c'était plutôt anecdotique pour ce mois de juin 2013 tant l'été nous semble loin de par les températures et le taux d'ensoleillement des derniers mois.


Le Missy Mouse


Une fois le déjeuner avalé, nous avons repris la voiture pour nous diriger vers les établissements Blanquart qui sont de l'autre côté du port et de la ville. 
Arrivés sur les quais de ce bassin où s'accumulent quantités de bateaux, nous avons tout de suite repéré le narrowboat que nous venions voir. Il faut dire qu'il n'y en a pas beaucoup dans les parages et nous ne pouvions pas le manquer car il était monté sur cale, à coté du hangar abritant les ateliers et bureaux de la société.

Le temps de faire tout de même le tour de la marina, nous sommes entrés dans les bureaux de Blanquart pour prendre contact et pouvoir visiter le Missy Mouse.

Là, grosse déconvenue car il s'est avéré que si le bateau était bien en vente, son propriétaire (un anglais) avait commandé un transporteur pour le mardi suivant afin de ramener son bateau en Grande Bretagne car après deux années de mise en vente, il n'était toujours pas vendu. 
Heureusement que mon dernier contact avec la société avait eu lieu la veille ou l'avant veille, histoire de ne pas venir pour rien à St Jean !!!

Bon, la messe était dite et à moins de me décider aujourd'hui même et de trouver un plan de financement dans les 48 heures, le bateau allait repartir en Angleterre...

Après avoir insisté un peu, nous avons pu tout de même le visiter. C'était doublement important: d'une part, je ne voulais pas être venu pour rien (quoique!) et d'autre part, c'était une des rares occasions de visiter un narrowboat ! En effet, ils ne sont pas légion sous nos cieux !

Un des ouvriers du chantier Blanquart nous a donc accompagné et il a installé l'échelle qui était nécessaire à la visite, le bateau étant monté sur de hautes cales afin d'être caréné et repeint.











Au moins, je n'ai pas été déçu: le Missy Mouse était conforme à la vision que je m'en faisais à travers ses caractéristiques et les photos que la société m'avait fait parvenir par mail. 


Constructeur : THE NEW BOAT CO/LIVERPOOL BOAT COMPANY LTD
Modèle : SANDPIPER 45          Année : 2005
Longueur : 13.72m      Largeur : 2.83m
Tirant deau : 1m

Acier (en dessous ligne de flottaison : 10mm, au dessus : 6mm, superstructures et roof : 5mm)
Pavillon : Anglais       Catégorie : D

Moteur : ISUZU IM4LB35 4cylindres 1500cc
Carburant : Diesel

Réservoir eau potable : 529L
Réservoir carburant : 176L

Chauffage centrale avec 3 radiateurs + ballon deau chaude 75L
Batteries de servitude : 2 x 135AH


L'intérieur du bateau est cossu sans être trop luxueux, c'est à dire qu'il reste pratique à l'usage. Bien agencé: une chambre à l'arrière, salle de bain, cuisine et salon à l'avant. 
Le seul soucis: il manque cruellement d'espace de rangement. Ses placards sont suffisants pour des vacances mais pas pour une habitation à l'année ! Sa taille de 13m, si elle est très bien pour le stationnement en port privé (place disponible et coût), l'handicape un peu, d'autant que son étroitesse (2m10) accroit le problème... Il me faudrait donc au moins un 15m... 
Mais avec un bateau plus grand, d'autres problèmes surgissent avec notamment la disponibilité des places dans les ports de plaisance.

Alors pour résumer, il me faut trouver soit un narrowboat de plus de 15m soit un bateau de 10 à 13m mais sur une largeur de 3 à 4m pour compenser sa faible longueur.

Cela dit, la discussion avec l'employé de chez Blanquart a été utile puisque la maison ne fait pas de langue de bois et que l'intéressé avait lui-même convoyé le bateau jusqu'à son établissement. 
Il a donc pu m'en parler en toute connaissance de cause: ce genre de bateau a souvent une faible motorisation mais de par son étroitesse, la coque tout en longueur avance sans beaucoup de puissance. 
Bien sur, comme il est long, il a une certain prise au vent et il a tendance à aller de travers lorsqu'il y a trop de vent mais bon, une fois qu'on le sait !


Nouvelle visite à H2O


Cette nouvelle visite à la société H2O, non loin des établissements Blanquart, n'a pas donné grand chose. Les bateaux étaient à peu prés les mêmes que la dernière fois et j'avoue que je n'ai plus d'yeux que pour les narrowboats...

Nous avons donc repris la route et nous sommes allés jusqu'à Auxonne, plus particulièrement jusqu'au Port Royal de cette petite ville de garnison.
Il est charmant ce petit port, situé au pied des vieilles murailles. Les installations semblent récentes et gérées par H2O.  Il y a d'ailleurs un widebeam amarré sur un des pontons: l'Explorer.









Mais il nous fallait bien reprendre la route de la capitale, alors nous avons décidé de profiter des premiers kilomètres en suivant le canal de Bourgogne pendant un bon moment. Il semble très agréable, ombragé et calme... c'est tentant !

Avant d'arriver à Paris, nous avons fait une pause pour le diner à Auxerre où nous avons pu admirer quelques bateaux le long des quais en profitant de quelques rayons de soleil.


Auxerre