Libellés

Affiche (6) Alerte (3) Aménagement (25) Animaux (111) Annonce (35) Astuces (15) Bateaux (211) Blog (9) Bricolage (44) CPA (27) Démarches (14) Fêtes (4) Gourmandises (3) Histoire (145) Humour (5) invention (8) Journal (38) Météo (69) Navigation (42) Pêche (6) Personnage (1) Photos (148) Photos anciennes (130) Pourquoi (15) Recherches (3) Rencontre (20) Sortie (15) Sport (9) Traditions (39) Travaux (25) Vidéo (24) Vie à bord (167) Visite (18)

jeudi 31 octobre 2013

Emplacement: 1 réponse !

Le mailing...


Oui, qui l'eut cru ! le mailing, il n'y a que ça de vrai ! :)

Depuis un moment, j'avais repris mes habitudes d'envoyer un mail à tous les ports, marinas, et bases nautiques identifiés sur les différents sites ou revues spécialisées... En expliquant en quelques mots que je suis fonctionnaire, affecté à Paris et que je cherche une place pour y stationner mon bateau. Ces derniers temps, je joignais la photo d'un narrowboat pour illustrer mes propos.

Et là, bingo! à la place de la réponse stéréotypée plus ou moins polie, j'ai reçu une réponse de l'office du tourisme de Souppes-sur-Loing (77) qui me propose un rendez-vous le 5 novembre pour aborder la question de vive voix !

Excellent :)

Souppes-sur-Loing...


Située assez loin dans le sud de la Seine & Marne, à près de 95 km de la capitale, j'avais sollicité cette municipalité car il parait qu'elle possède un petit port le long du canal du Loing. 
Alors, j'ai tenté ma chance car j'aime bien le Loing et surtout, Souppes dispose d'une gare SNCF qui me mettrait Paris à une heure de trajet...



lundi 28 octobre 2013

Le narrowboat "Dream On" en balade à Lille


En parcourant Internet à la recherche d'infos sur le narrowboat "Dream On", je l'ai trouvé sur un site où il apparait en photo. 

Il était alors en promenade à Lille, en compagnie d'un autre narrowboat le "Cloud Nine".




(Extrait de http://bordabord.org/news/a-nous-les-p-tites-anglaises)

(Extrait de http://bordabord.org/news/a-nous-les-p-tites-anglaises)

(Extrait de http://bordabord.org/news/a-nous-les-p-tites-anglaises)

(Extrait de http://bordabord.org/news/a-nous-les-p-tites-anglaises)

(Extrait de http://bordabord.org/news/a-nous-les-p-tites-anglaises)



Bon, ça date de 2008. On peut constater qu'il avait deux coffres à l'époque sur le toit, genre coffre de toit pour les voitures... ça détonne un peu avec le reste mais bon, ça doit être pratique :)


Le narrowboat Dream On figure aussi sur un autre site où il y a une autre photo de lui, stationné à St Laurent de Blangy et contrairement à ce qu'il est écrit dans l'article, il s'agit de son port d'attache: il n'était pas de passage :) 

Il semble y avoir beaucoup de câbles électriques à l'arrière mais c'est une astuce de Paul, le propriétaire, pour contourner la faible puissance des bornes électriques sur les pontons: il branche deux rallonges à deux bornes différentes, comme ça il peut alimenter sans problème les deux radiateurs électriques qui sont à bord sans faire sauter le disjoncteur...

(Extrait de http://www.fond-ecran-image.com/)

(Extrait de http://www.fond-ecran-image.com/)



dimanche 27 octobre 2013

Que d'interrogations...

Le principe semble acquis...


Oui, il ne nous a pas fallut bien longtemps pour nous dire que le Dream On serait notre bateau. Il correspond tout à fait à ce que je cherchais:
-  un narrowboat !
-  une bonne longueur, de l'acier;
- la partie habitation sur un seul et même niveau: pas d'escalier à monter ou descendre pour aller à la cuisine ou dans la chambre;
- une barre franche pour le côté simple et rustique: pas de panne d'hydrolique !
- un moteur raisonnable;
- un chauffage central;
- propre et en bon état: pas de travaux à faire dans l'immédiat.

Mais...


Cela soulève beaucoup d'interrogations et ce, dans tous les domaines:
- nous n'avons toujours pas d'emplacement pour stationner un bateau en Île de France;
- l'emplacement actuel du bateau à la base nautique est-il transmissible à des nouveaux propriétaires ? N'est-il pas trop loin pour nous ? 
- quel coût représenterait un abonnement SNCF pour venir travailler à Paris quotidiennement ?
- le financement du bateau, son assurance ?
- L'expertise de la coque ? où la faire? quel chantier pour le sortir de l'eau, quel expert fluvial pour faire le plan de sondage ?

Pfff... procédons dans l'ordre et avec méthode.

Le nombre de messages échangés avec Paul & Chris risque d'augmenter de façon exponentielle dans les prochains jours !


samedi 26 octobre 2013

1ère visite du narrowboat Dream On


Ce qui devait arriver...

Et oui, ce qui devait arriver, arriva... A force de prendre des informations et de découvrir ce bateau, il nous a fallut franchir une étape et monter dans le nord de la France pour aller voir le "Dream On".
Après quelques emails de mise au point, nous prenions la route le samedi 26 octobre 2013. Direction, plein Nord !
Le bateau est stationné dans la base nautique Robert Pecqueur à St Laurent de Blangy, une commune en périphérie d'Arras.
Bien indiquée, nous n'avons pas eu de problème pour la trouver et comme le narrowboat est caractéristique, nous n'avons pas eu beaucoup de mal à le trouver non plus, d'autant qu'il n'y avait pas beaucoup de bateaux à quai.

Première rencontre, premières impressions...

La première rencontre avec les propriétaires, Paul & Chris (ainsi que la chienne Ivy) s'est bien passée. Chris (pour Christine) semble une femme de caractère, elle sait ce qu'elle veut ! tandis que Paul, plus technique, est plus discret. Le couple a visiblement fait des efforts de préparation et le bateau est rutilant: l'intérieur est astiqué comme un sou neuf et l'extérieur a été polishé comme une voiture de luxe. Il est vrai que le narrowboat dispose d'une peinture digne d'une carrosserie automobile !
La visite s'est tout d'abord portée sur les parties internes du bateau. De l'arrière vers l'avant, le bateau se compose du poste de pilotage (barre franche), de l'entrée avec tout l'électronique du bord et les penderies de part et d'autre. Puis vient la chambre et son lit (120x190), la salle de bain avec sa baignoire, la cuisine, le salon et le peak avant (un genre de petite terrasse avec un auvent). Bien sûr, ces quelques 30m2 restent 30m2 mais ils sont bien agencés et l'ensemble respire l'harmonie. Notre première impression est vraiment très bonne: l'ensemble est en bon état, aucune trace d'humidité, de détérioration. J'ai même eu du mal à croire que ce bateau était habité à l'année depuis plus de dix ans avant que je ne m'aperçoive que nous avons affaire à un couple plutôt maniaque, chacun dans son domaine: Chris pour le soin de l'intérieur et Paul pour tout ce qui est accastillage et moteur. A cet effet, le bateau regorge de produits d'entretien, de pots de cire, de peintures, de pièces de rechange allant du simple élastique pour l'auvent à la centrale de chauffage pour l'hiver...
Après l'intérieur, la partie moteur a été étudiée avec attention. Le compartiment moteur est propre et rutilant lui aussi. Il y a bien évidement des traces de fonctionnement mais ce n'est pas une remise en peinture récente des différentes pièces, non, c'est juste propre et cela semble bien entretenu. Paul se fait un plaisir de me décrire les différentes parties et équipements (double alternateurs, les différentes batteries, le réducteur, le convertisseur, etc.). Cet ancien ingénieur de la Royal Navy est dans son élément, c'est certain !
Un petit tour de clé et le moteur commence à ronronner. Plutôt présent lorsque les trappes arrières sont ouvertes, le moteur est très discret lorsque celles-ci sont refermées. Il faut dire qu'à l'achat, Paul a pris une option intéressante que je ne connaissais pas: il a fait monter sur la sortie de l'échappement un silencieux provenant d'un groupe électrogène destiné à un hôpital. Le résultat est flagrant: on perçoit le tom-tom-tom du moteur mais son atténuation nous permet de profiter du calme environnant le canal.

Premier essai...

Oui, car une visite n'est pas une bonne visite sans un essai du bateau. Libérant les amarres, Paul nous a conduit quelques heures sur la Scarpe et nous avons même eu l'occasion de franchir notre première écluse avec le "Dream On".  
Par chance, le soleil était de la partie et c'est par une belle journée d'automne que nous avons fait nos premiers kilomètres à la barre de ce bateau, une tasse de thé anglais en main.
Je pense que c'est à ces instants que Paul a gagné le principe de la vente de son bateau: comment résister à cette sensation d'être dans un autre monde ! un monde fait de nature, de calme, de glisse sur un canal qui sillonne entre deux rangées d'arbres, de prés, de bosquets...

Mais l'après-midi approchait doucement de sa fin et après d'ultimes questions, nous avons repris la route pour rentrer chez nous. Incroyablement silencieux après l'échange de nos premières impressions en montant dans la voiture, nous étions plongés dans nos rêves, dans nos projets...

Le plus drôle, c'est que nous n'avons même pas pris de photos du bateau ! Quelques photos de la promenade sur la Scarpe, oui, mais aucune du bateau ! Heureusement que mon frère, qui habite non loin,  est passé le lendemain pour voir à quoi il ressemblait. C'est lui qui a pris la photo que l'on peut publier ici :)









jeudi 10 octobre 2013

Liste d'attente VNF


Et oui, la liste d'attente...

Réception d'un courrier aujourd'hui émanant des VNF.
Ce service me rappelle que je suis toujours en liste B et que je suis... 239ème...
C'est la quadrature du cercle ! Je suis en liste B parce que je n'ai pas de bateau mais tant que je n'ai pas de place, je ne peux pas acheter un bateau !
Enfin, je ne me vois pas le faire... alors, je reste sur liste d'attente B :(
239ème... si on compte qu'il n'y a même pas dix nouveaux bateaux d'autorisés par an, cela me fait plus de 25 ans d'attente ! Gardons le moral...

mercredi 9 octobre 2013

Le narrowboat Genie's Wish à Paris



Le Genie’s Wish de passage au port de l’Arsenal (Paris)






Il s’agit d’un Narrowboat sous pavillon britannique de 57 pieds (17,4 m), construit par le chantier John White et équipé d’un moteur de 15 BHP.

Ses superstructures ont été modifiées: une marquise a été construite à l’arrière pour abriter le pilote lorsqu’il est à la barre et une structure en bois a remplacé à l’avant le traditionnel auvent en bâche plastifiée…

Le couple de britannique qui sillonne la France avec le Genie’s Wish tient un blog que vous pourrez lire ici:


J’ai pris ces photos avec un petit compact en passant à Bastille…
Il faisait un temps exécrable et je m’étais promis de revenir le lendemain avec un reflex pour obtenir de meilleures images de ce narrowboat. Ils sont peu courant dans les environs.

Hélas, lorsque j’y suis repassé le lendemain, l’oiseau s’était envolé et je n’ai donc que ces photos en magasin :(














dimanche 6 octobre 2013

Le Narrowboat La Peniche, ex.Elisabeth


La Péniche, ex. Elisabeth


L'info nous vient du blog d'Alainpascal, le chef de poste du barrage écluse de La Plante, sur la Meuse namuroise. Sur son blog, toujours intéressant, figurent deux photos du narrowboat qui allait, mené par son nouveau propriétaire, de Sancerre (18) jusqu'à Sclayn, partie de la ville belge d'Andenne en Wallonie.


(Photo tirée du blog: http://alainpascal.skyrock.com)

(Photo tirée du blog: http://alainpascal.skyrock.com)