Libellés

Affiche (6) Alerte (3) Aménagement (25) Animaux (111) Annonce (35) Astuces (15) Bateaux (211) Blog (9) Bricolage (44) CPA (27) Démarches (14) Fêtes (4) Gourmandises (3) Histoire (145) Humour (5) invention (8) Journal (38) Météo (69) Navigation (42) Pêche (6) Personnage (1) Photos (148) Photos anciennes (130) Pourquoi (15) Recherches (3) Rencontre (20) Sortie (15) Sport (9) Traditions (39) Travaux (25) Vidéo (24) Vie à bord (167) Visite (18)

lundi 31 août 2015

Le WB Moongazing à Paris Bastille


Le wide-beam Moongazing à Paris



Ce wide-beam m'avait été annoncé par Emile, il m'en avait envoyé des photos lorsqu'il l'a croisé du côté de Beuvry (62), je crois.

Et en passant aujourd'hui au port de l'Arsenal à Paris Bastille, j'ai eu la surprise de trouver le Moongazing amarré près de l'écluse reliant le port à la Seine.



Le capitaine faisait la sieste alors je n'ai pas voulu le déranger :)

C'est un beau bateau et j'aime bien sa peinture, son lapin qui regarde la lune. 



Le toit est peint d'une couleur plus claire et sablé, sans doute pour limiter l'impact du soleil sur l'acier et avoir un antidérapant efficace.






Je n'ai pas vu de décorations traditionnelles, il a juste les bandes rouge et blanche à l'arrière mais il est vrai que les widebeams sont souvent moins décorés que les narrowboats.




Avec un peu de chance, l'équipage va remonter la Seine et nous le verrons peut-être du côté de Melun.


Que se passe-t-il dans le port ?



J'en ai profité pour faire un tour dans le port de l'Arsenal. Je sais bien que nous sortons de la période estivale et qu'une grande majorité des parisiens était partie mais je ne comprends pas que le port soit dans un tel état de délaissement ! Il est plutôt sale, des détritus trainent un peu partout. Ils sont plus à attribuer aux fêtards noctambules qu'aux plaisanciers, mais ça fait négligé.




Et je ne sais pas si la capitainerie cultive le côté nature et sauvage du port mais il y a des mauvaises herbes qui envahissent tout... Pour le port de la capitale, je trouve que l'image n'est pas terrible, surtout vu les prix pratiqués !










dimanche 30 août 2015

Bonne idée : Un système de stores extérieurs



Vu au port de l'Arsenal :


Quand je me proméne, j'aime bien regarder les autres bateaux et noter les bonnes idées de leurs capitaines :)

Aujourd'hui, à l'Arsenal, le port de Paris Bastille, j'ai vu un système simple mais ingénieux pour maintenir des stores ou des voilages sur l'extérieur des fenêtres afin que le soleil ne transforme pas l'intérieur du bateau en étuve.

C'était sur le bateau Colvert :




Il a suffit de deux barres en acier, d'un store et voilà simple et efficace : une fenêtre protégée du soleil tandis que l'air peut tout de même circuler... 

A reproduire  :)


vendredi 28 août 2015

Passage aux ampoules à LED à bord du narrowboat


Question de consommation !


A bord d'un bateau, nous visons une certain autonomie : Il est bien évidement difficile de se passer de la "fée électricité" mais nous essayons d'abaisser notre consommation pour pouvoir faire durer les batteries lorsque nous nous arrêtons après une journée de navigation. 

Le choix du passage des ampoules traditionnelles aux nouvelles ampoules à LED semblait une évidence depuis un moment mais je ne trouvais pas mon bonheur dans les magasins de bricolage habituels et les prix pratiqués sur Internet ne m'incitaient pas à m'engager tout de suite.

Il est vrai que nos ampoules sont particulières puisque tout l'éclairage à bord n'est pas en 220v mais en 12v et les ampoules des plafonniers ressemblent à des ampoules d'automobiles.

Pour quel usage ?


En dehors des feux de navigation dont nous nous occuperons plus tard, nous avons quatre sources d'éclairage à bord :

- des plafonniers en laiton qui utilisent des ampoules baïonnettes dont le culot porte deux plots ;





- des appliques murales en laiton et verre comportant des ampoules halogènes ;


- des spots dans la cuisine avec de petites ampoules halogènes ;
- et des spots dans la chambre avec des ampoules baïonnette à simple culot.

La priorité ira aux plafonniers et aux appliques murales dont nous nous servons le plus.

Sur Internet 


A force de chercher sur Internet, voulant privilégié un site français, j'ai trouvé mon bonheur sur www.ampoules-eclairage-led.com. Je précise que je ne connais pas les vendeurs et que je n'ai aucun intérêt dans cette société :)

Pour une fois, les ampoules ne semblaient pas très chères et cela correspondait à ce que je voulais pour faire un premier test avec quelques ampoules car il y a beaucoup de modèles, de tailles et ce serait dommage de se retrouver avec 20 ampoules inutilisables. Les frais de port sont un peu élevés pour quelques ampoules (6,60€) mais bon, on verra bien.

Mon choix se porte donc sur une ampoule LED G4 cylindrique de 2 watts à 3,99€ destinée à une applique et une ampoule LED BA15D de 2,5watts à 4,60€ pour faire un essai sur un des plafonniers. Le tout payé via Paypal.


Livraison


La commande a été passée sur le site en question le 25 août et le colis est arrivé aujourd'hui, le 28 août. Le colis est un véritable petit carton, bien emballé, contenant les deux ampoules bien emballées dans leur emballage et roulées dans du papier à bulles ! Rien à dire, c'est bien fait.



Le montage n'a pris que quelques instants et il a fallu attendre que la nuit tombe pour faire les premiers essais !


Constats 


Le plafonnier éclaire vraiment bien avec son ampoule de 2,5w qui a un rendu de 20 watts et 250 lumens. La nouvelle ampoule LED occupe tout l'espace disponible, il n'aurait pas fallu qu'elle soit plus longue sinon je ne pouvais pas remettre le couvercle en verre !




Après un quart d'heure de fonctionnement, le plafonnier est à peine tiède tandis que celui qui est encore équipé avec une ampoule habituelle est très chaud.

L'applique quant à elle est un peu faiblarde avec son ampoule de 2 watts qui devrait avoir un rendu de 20 watts et de 220 lumens. Comme elle est destinée à un éclairage d'ambiance, ce n'est pas très grave et cela fera l'affaire d'autant que l'autre modèle disponible, de 3,5 watts (pour 35 watts et 320 lumens) serait trop puissant.




Conclusion :


Bon, à première vue, cela fonctionne plutôt bien et la consommation de ce type d'ampoule LED est de 2 watts au lieu de 20 ! Multiplié par le nombre de plafonniers à bord, cela devrait avoir un impact non négligeable sur notre consommation.

Reste à voir la fiabilité dans le temps car acheter des ampoules LED à 4€ alors qu'elles sont à 15 ou 20€ ailleurs, il doit bien y avoir une raison... A suivre :)





Mise à jour du 02/09/2015 :


Ah! un petit désagrément est apparu en allumant l'applique ! Il s'avère que cette ampoule LED brouille la radio FM. En effet, lorsqu'elle est allumée, elle provoque des parasites importants qui m'empêchent littéralement d'écouter une station FM. La réception redevient normale lorsque j'éteins l'applique.
La LED du plafonnier n'a pour sa part aucune incidence sur la radio...

jeudi 27 août 2015

La météo joue au yoyo !


Sale temps, drôle de temps...




Hier, nous avons dépassé les 30°C dans l'après-midi et ce matin, il faisait à peine 13°C ! Un yoyo qui ne va pas s'arrêter car la température devrait remonter à 22°C pour dépasser les 30°C samedi et dimanche !

Et je ne parle pas de la pluie d'aujourd'hui, c'est bien simple : il n'a pas cessé de pleuvoir de la journée à tel point que d'énormes flaques d'eau sont apparues sur la "pelouse" le long du narrowboat. Ce qui engendre au passage des coupures d'électricité car il y a comme une faille dans l'installation électrique souterraine du port :(

Dire que nous sommes toujours en été ! ça calme !

mercredi 26 août 2015

Pêche à la mouche, miraculeuse !


La pêche à la mouche !


Initié à la pêche à la mouche par Davis, un de mes voisins de ponton, j'ai passé une petite semaine à apprendre le lancer. Ce geste qui permet d'envoyer la soie (le fil !) là où l'on veut, c'est à dire là où on pense qu'il y aura un poisson ! C'est un mode de pêche que j'aime bien car je le trouve moins attentiste que celui où l'on végète au bord de l'eau avec une gaule jusqu'à ce qu'un poisson qui passe veuille bien mordre à l'hameçon. 

A la mouche, il faut trouver le poisson, choisir la "mouche", le leurre qui l'intéressera, lui envoyer de façon à le poser de façon naturelle à côté de lui, comme un insecte, suivre quelques instants la "mouche" et réagir en une fraction de seconde pour pouvoir ferrer le poisson lorsqu'il aura gobé la mouche. Une microseconde de trop et il aura recraché cette insecte artificiel, pas bête l'animal ! :D

En regardant faire les autres, ça a toujours l'air simple mais en fait, c'est assez technique et on a vite fait d'emmêler sa ligne !

Il a bien sûr fallu passer par la case "achat de matériel" ! J'ai ainsi investi dans un petit kit vendu dans une chaine de magasin de sport, toujours guidé par mon voisin. Finalement, c'est un peu comme Ikea ! On arrive avec un truc à acheter en tête et on repart avec un chariot plein ! :D

Le mauvais temps qui règne ces derniers jours ne m'a pas beaucoup aidé dans mes débuts de pêcheur à la mouche car il y a eu énormément de vent et finalement, peu de moment pour pêcher.

Lors de quelques accalmies, j'ai pu connaitre mes premières touches: ce moment où le poisson gobe la "mouche". Un peu surpris au début, je n'ai pas réagi assez vite pour ferrer le poisson et du coup, il a recraché rapidement la fausse mouche.

Un chevesne !


Après quelques touches infructueuses, j'ai ferré mon premier poisson et j'ai pu ramener ce que j'identifierais plus tard comme un chevesne d'une quinzaine de centimètres. 



J'ai réussi à lui enlever l'hameçon proprement et après une photo, j'ai pu le relâcher, pour qu'il aille me chercher son grand frère ! Ce poisson peut en effet atteindre 80 cm  :)




Les photos ne sont pas terribles mais je n'avais que mon téléphone portable sous la main. La prise d'un poisson n'était pas prévue et je n'ai d'ailleurs même pas d'épuisette ou de seau ! :D

samedi 22 août 2015

Blog : 10 000 pages lues !



Pfff! 10 000 !!!


Nous avons franchi aujourd'hui le cap des 10 000 pages lues sur ce blog qui compte environ 280 articles publiés, certains n'étant d'ailleurs que des photos.

Je suis toujours étonné des résultats affichés par le compteur car je n'ai pas l'impression de tenir un blog sur un sujet particulièrement populaire et pourtant, il y a des soirs où le compteur affiche plus d'une centaine de pages lues dans la journée, je crois que le regarde est proche de 150.


Au niveau des pays :


Toujours sans surprise, le blog étant rédigé en français, c'est la France qui arrive comme le pays où il y a le plus de pages lues, prés de 78% en fait.



Les USA arrivent toujours en seconde position, ce qui m'étonne toujours autant ! Qui peut bien nous lire de l'autre côté de l'Atlantique ? Nous avons certes croisé quelques capitaines américains dans nos pérénigrations fluviales, c'est peut-être cela... Si c'est le cas, n'hésitez pas à vous signaler par un commentaire :)

L'Australie a dégringolé dans le classement, passant de la 3ème à la 5ème place avec 167 pages lues. Elle est remplacée à cette 3ème place par l'Allemagne qui avec 306 pages lues a doublé son score depuis la dernière fois.
En 4ème place arrive la Russie avec 201 pages lues. Là, c'est encore plus mystérieux que les USA car je n'ai croisé aucun russe :) 
5ème place donc l'Australie qui devance de justesse la Grande Bretagne (160 pages). Vient ensuite l'Italie qui lit donc moins le blog puisque le nombre de pages lues a peu augmenté (une petite vingtaine de pages en 6 mois) et qu'elle chute de la 5ème à la 7ème place.
Viennent ensuite l'Ukraine, la Pologne et la Suisse...

Les navigateurs utilisés :


La répartition par navigateur n'a quasiment pas changé si ce n'est que le navigateur d'Apple est passé à la seconde place devançant Chrome mais l'écart enregistré entre ces deux navigateurs il y a 6 mois était à peine perceptible et là, il n'est pas énorme.



Les Systèmes d'exploitation :



Au niveau des systèmes d'exploitation, sans surprise Windows reste à 49% et il est toujours premier, suivi de plusieurs systèmes Apple (Ipad, Mac et Iphone) qui enregistrent ainsi environ 40% des navigateurs utilisés, soit une légère augmentation. Les Ipad ont d'ailleurs devancé les Mac.




Quels articles les plus lus ?


L'article le plus lu est celui qui explique comment nous avons évité la condensation sous le matelas ! Je n'aurai pas parié une cacahouète sur celui-là mais il faut croire qu'il a rendu service ou tout au moins, que le titre est composé de bons mots clés pour les moteurs de recherche :)

Vient ensuite un article sur un bateau de pompier, le Lutèce, qui était à vendre. Bon, ce n'était que la reprise d'un article d'un journal gratuit... Là, aussi, je pense que les moteurs de recherche y sont pour beaucoup.

Le 3ème article le plus lu est la petite annonce qui m'avait permis de trouver le narrowboat Dream On à vendre sur un blog.

Vient ensuite notre fameuse astuce pour équiper les hublots de notre bateau avec des volets qui ne sont en fait que des assises de chaises de jardin :)

Le reste des articles les plus lus concerne des récits de vacances, une photo et une annonce pour la vente d'un grand narrowboat le Liza Barrs, il a d'ailleurs trouvé preneur et j'espère que l'on aura des nouvelles du nouveau capitaine :)






Et comment nous ont-ils trouvé ?

Comme au dernier constat, une bonne partie de nos visiteurs nous trouve avec l'aide de Google et via des blogs ou des forums comme Aquanomade.fr et l'ANPEI.






Voilà pour les statistiques !

Pour finir, comme lors dernière fois, j'évoque les commentaires qui stagnent à ... 32 ! Et encore, ça doit prendre en compte mes réponses aux commentaires...
Bon, on va dire que les gens sont timides :)


Cela dit, j'ai reçu quelques messages de lecteurs à propos d'articles ou de photos. Ils ne sont pas comptabilisés ici puisqu'ils n'apparaissent pas dans les statistiques du blog mais je remercie au passage leurs auteurs.


mercredi 19 août 2015

Une séance de béton !



La suite de la séance de terrassement !


Et oui, il s'agit de la touche finale au terrassement entrepris en juillet: il nous fallait boucher le trou que j'ai eu tant de peine à creuser.



Hier, avec Nicolas, nous avons donc été faire les achats nécessaires, à savoir une dizaine de sacs de sable, une autre dizaine de gravier et cinq sacs de ciment ! C'est lourd et ça prend de la place ! 




Grâce à une toupie, Nico a préparé le béton, à raison d'un sac de sable, d'un de gravier pour un demi sac de ciment. Le tout arrosé d'eau et bien remué par la toupie !



Finalement, cela va assez vite. Le plus dur est de mettre les sacs de 35kg dans la toupie ! C'est physique le béton ! :D

Nicolas s'est chargé du lissage au fur et à mesure que les brouettes étaient vidées. Il a bien estimé la surface puisque nous avons eu juste la quantité de matériaux suffisante pour finir cette dalle.



Cela nous a donc pris un peu moins de deux heures avec le nettoyage des outils car il faut bien l'avouer, le béton, en plus d'être physique, c'est salissant ! :)

Enfin, le résultat est satisfaisant et nous avons maintenant un quai d'un seul tenant, ce qui nous évitera les désagréments boueux de l'hiver dernier :)







dimanche 16 août 2015

Un week-end de couture sur le narrowboat


Un week-end ?


En fait, il a fallu bien plus d'un week-end pour venir à bout de cette partie de couture. Ce n'est pas difficile, ni physique, mais c'est loooooooong !

Le but était de refaire les coutures de l'auvent avant du narrowboat. J'en avais déjà fait une partie l'année dernière mais le fil utilisé, le fil au chinois, n'a pas résisté aux UV et au gel. 
Du coup, les fermetures éclair du taud ne fermaient plus grand chose :(




Un autre fil ?


Après quelques conseils récupérés sur mon forum fluvial préféré, je choisissais cette fois du fil destiné à repriser les voiles :


Conçu pour résister à la mer et au vent, il devrait pouvoir tenir dans notre quotidien fluvial. Il est d'ailleurs beaucoup plus épais, ce qui n'est pas sans conséquence pour l'enfiler sur mon alêne !

Le premier travail a donc été d'enlever le fil noir posé l'année dernière, parfois également des résidus de fil vert, celui qui était anciennement présent et qui subsiste encore par endroit lorsqu'il était en bon état.




J'ai quelques fois conservé des points qui tenaient encore pour garder les différentes couches de toile alignées, c'est plus facile de coudre lorsque les couches ne bougent pas trop.

Un outil manuel !


Là, je n'avais plus qu'à passer de longues heures à enfiler cet outil magique qu'est le Speedy Stitcher, appelé la petit machine à coudre manuelle !


Le principe est simple : on perce et on fait les points, points par points ! c'est long mais avec un peu d'attention, c'est régulier et cela tient bien.



Cet outil est équipé de plusieurs aiguilles dont une fine qui est très bien pour ce travail mais elle est fragile et lorsqu'il y a plusieurs épaisseurs, elle peut casser :(
Ce qui m'est arrivé.

Heureusement, pas besoin de passer une commande sur Internet ou d'aller à un magasin d'accastillage, les aiguilles de machine à coudre électrique peuvent être utilisées. ll faut simplement faire encore plus attention car elles sont généralement encore plus fines, et outre leur fragilité, elles ont tendance à user le fil car la gorge du fil n'est pas assez profonde pour protéger ce fil à voile. 

Il est à noter que l'aiguille standard du Speedy Stitcher est un peu trop grande pour ce travail de couture : elle fait de trop gros trous dans la bâche et le fil à voile a tendance à flotter, pas terrible pour l'étanchéité.

Point par point, j'ai donc refait l'essentiel des coutures maintenant les fermetures éclairs des deux côtés du auvent. J'ai également remplacé le fil de quelques parties renforcées qui maintiennent l'auvent en place. 



Ensuite, j'ai passé une couche de graisse sur les coutures pour protéger un peu le fil et contribuer à l'étanchéité des trous fait par l'alêne. 
Le reste ? je le ferai l'année prochaine si je constate que ce nouveau fil résiste à l'hiver :)

Surveillé ?


Tout au long de ces travaux, j'ai été surveillé de prés par le chat du bord ! Après quelques jours d'absence, pendant lesquels il était resté seul ici, il ne me quitte plus, ayant sans doute peur que je ne reparte sans lui ! 


Et il peut même être collant, on peut difficilement être plus près ! Un comble quand on connait son caractère plutôt indépendant ! :)