Libellés

Affiche (6) Alerte (3) Aménagement (25) Animaux (108) Annonce (33) Astuces (15) Bateaux (204) Blog (9) Bricolage (43) CPA (27) Démarches (14) Fêtes (3) Gourmandises (3) Histoire (140) Humour (3) invention (8) Journal (37) Météo (64) Navigation (42) Pêche (6) Personnage (1) Photos (142) Photos anciennes (124) Pourquoi (15) Recherches (3) Rencontre (20) Sortie (15) Sport (9) Traditions (38) Travaux (25) Vidéo (22) Vie à bord (156) Visite (18)

jeudi 29 septembre 2016

Construction des écluses de Saint Aubin et quai d'Elbeuf de 1881 à 1885




Navigation de la Seine
Edité par l'école nationale des ponts et chaussées entre 1881 et 1885
Archivé à la bibliothèque nationale de France

Une succession intéressante de photographies anciennes qui montrent les différents stades de la construction d'écluses sur la Seine, du dragage à la mise en service. Quelle épopée ! 

Vous êtes prêts ? alors, c'est parti !




Dragage de la fouille des écluses, le 14 septembre 1881 :




Pose du premier caisson, le 27 octobre 1881, avec une belle péniche au premier plan :







Caisson de la tête aval, le 28 novembre 1881 :




Bajoyer de rive et caisson, le 13 février 1882 :




Panneau de batardeaux :




avec agrandissement du nom en bas à gauche sur le panneau :




Vue intérieure d'un caisson de bajoyer :




Fonçage (1) de la tête aval, le 8 mai 1882 :




(1) Fonçage : creusement d'un puits de mine, en descendant à partir de la surface ; tout creusement d'ouvrage fortement incliné. Le fonçage d'un puits comprend l'abattage des terrains, l'évacuation des déblais et la mise en place d'une revêtement. 



Caisson de la tête aval, le 19 juin 1882 :





Montage des batardeaux, le 22 juillet 1882 :




Contreventement des batardeaux, le 11 aout 1882 :




Avec agrandissements de l'équipe et des deux responsables :







Bajoyer central, le 18 août 1882 :




"Même tête amenée à fond", le 14 octobre 1882 :




Fonçage d'un caisson, le 20 octobre 1882 :




Caisson des deux têtes amont, le 20 octobre 1882 :




Arrêt des travaux, le 27 novembre 1882 :




Montage des batardeaux sur le caisson, le 4 avril 1883 :




Montage des batardeaux, le 7 juin 1883 :




Vue de l'appareil de déchargement, le 27 juin 1883 :




Fonçage du caisson, le 27 juillet 1883 :




Vue d'ensemble du chantier, le 18 août 1883 :




Montage du mur en aile, le 8 septembre 1883 :




Tête aval, le 10 octobre1883 :




Caisson en montage, le 2 novembre 1883 :




Tête amont, le 27 novembre 1883 :




Pose des batardeaux, le 12 février 1884 :





Déchargement des dragages, le 13 février 1884 :




Caisson flottant, le 21 février 1884 :




Vue d'ensemble, le 8 avril 1884 :




Chantier de dragage, le 13 mai 1884 :




Exécution des remblais, le 17 mai 1884 :




Fonçage d'un caisson, le 20 mai 1884 :




Exécution d'une jonction entre deux caissons, le 20 mai 1884 :





Vue du chantier avec un caisson en fonçage, le 21 août 1884 :




Exécution des remblais, le 21 août 1884 :





Pose des bollards d'amarrage, le 21 août 1884 :



Coulage du béton, le 18 septembre 1884 :






Damage du béton, le 27 octobre 1884 :




Tirants de retenue, le 14 novembre 1884 :




Achèvement des travaux, le 28 mai 1885 :





Ecluse en service, le 6 novembre 1885 :




Ancien quai, le 15 novembre 1883 :





lundi 26 septembre 2016

Photo d'une péniche en 1883 à Elbeuf !




Navigation sur la Seine
Ecluse de Saint Aubin et quai d'Elbeuf (76)
Datée du 15 novembre 1883, légende : "ancien quai"
Bibliothèque nationale de France


Dommage que l'on ne puisse pas voir la devise de cette péniche :)




dimanche 25 septembre 2016

Thermomètre à sonde déportée




Après avoir fait installer une VMC dans le compartiment moteur du narrowboat Dream On, je souhaitais poser un thermomètre à sonde déportée. Le but était de pouvoir surveiller la température dans le compartiment et de vérifier l'efficacité de la VMC sans avoir à déplaquer.

J'ai donc passé commande sur un site Internet de plusieurs gadgets dont un thermomètre de voiture avec une sonde placée au bout d'un fil.



Après plusieurs semaines, le dit thermomètre est arrivé et je me suis décidé à l'installer. Je voulais à l'origine le fixer sur le tableau de bord, avec les autres cadrans et commandes du bateau. 




J'ai donc démonté le tableau pour pouvoir passer le fil de la sonde à l'arrière et profiter de la descente des câbles électriques pour amener la sonde dans le compartiment moteur, situé en dessous.




Hélas, je me suis très vite aperçu que le fil de la sonde était trop court et qu'il ne pourrait pas arriver jusqu'au moteur. Pourtant, j'étais persuadé d'avoir pris un modèle avec un fil long de 2m mais au final, après mesure, je constatais que le fil ne dépasse pas le mètre...

Bon, une fois remonté le tableau de bord, je cherchais une solution pour installer temporairement ce thermomètre. Le problème était de trouver un endroit où placer le cadran pour qu'il soit lisible et pas trop loin du moteur pour que le fil puisse y aller sans faire de trou supplémentaire...

Au final, j'ai profité de la gaine des câbles d'accélérateur pour faire descendre la sonde dans le compartiment moteur et j'ai fixé le cadran du thermomètre avec du double face près de la manette des gaz.

Bon, ce n'est pas le top, ni ce que je voulais faire à la base mais cela fonctionne. Un petit défaut tout de même : la sonde est placée au-dessus du silencieux du pot d'échappement, aussi la température affichée est sans doute bien plus élevée qu'elle ne l'est en réalité.

Une habitude à prendre également : le thermomètre affiche une température intérieure et une température extérieure. Oui, mais c'est un thermomètre fait à la base pour une voiture. Aussi, la température extérieure affichée est en fait la température prise par la sonde et donc dans notre cas, la température à l'intérieure du compartiment moteur. De même, la température intérieure affichée est en fait la température aux environs du cadran du thermomètre qui se trouve lui dans la timonerie, à l'extérieur :) 



Pour faire un essai, j'ai démarré le moteur du Dream On. Au bout d'une demie heure, tandis que la température extérieure était d'environ 20 °C, la température à l'intérieur du compartiment moteur s'élevait à plus de 30 °C. Au moins, l'affichage fonctionne...





La mise en marche de la VMC, pendant une autre demie heure, ne semble pas avoir provoqué une baisse significative de la chaleur. Je pense que la sonde étant placée trop prés du pot d'échappement, elle ne perçoit pas l'apport d'air de la VMC.

Il faudrait déplacer la sonde mais je reste prisonnier de la longueur du fil... Je risque donc de devoir trouver un thermomètre avec un fil plus long. Finalement, je n'ai pas économisé d'argent avec ce site chinois :(