Libellés

Affiche (6) Alerte (3) Aménagement (25) Animaux (108) Annonce (33) Astuces (15) Bateaux (204) Blog (9) Bricolage (43) CPA (27) Démarches (14) Fêtes (3) Gourmandises (3) Histoire (140) Humour (3) invention (8) Journal (37) Météo (64) Navigation (42) Pêche (6) Personnage (1) Photos (142) Photos anciennes (124) Pourquoi (15) Recherches (3) Rencontre (20) Sortie (15) Sport (9) Traditions (38) Travaux (25) Vidéo (22) Vie à bord (156) Visite (18)

samedi 17 décembre 2016

Ecluse de la Monnaie au pont Neuf (1924)



"Ecluse de la Monnaie au pont Neuf
qui doit disparaitre"
1924
Agence de presse Meurisse
Bibliothèque nationale de France






J'ai trouvé, un peu par hasard, la photo d'une écluse dans Paris...
Ayant déjà traversé la capitale avec le Dream On, je n'en avais pas vu, aussi, je me demandais où pouvait être cette écluse... l'écluse de la Monnaie. En fait, elle n'existe plus !

Il est difficile de l'imaginer de nos jours mais il fut un temps où la Seine n'était pas navigable toute l'année à Paris : pas assez d'eau l'été, gelée l'hiver...  Une navigation difficile qui fut améliorée au XIXe siècle avec la construction d'un barrage et d'une écluse au niveau du pont Neuf. Cela permettait de relever le plan d'eau d'un mètre. 

Je ne vais pas réécrire son histoire, car au moins deux sites le font très bien, en photos et en vidéo :
- le site des Nautes de Paris ;

Néanmoins, souvenons-nous que l'écluse fut submergée lors de la grande crue de 1910 et que cela marqua son déclin. Désaffectée, l'écluse fut détruite en...1923, parait-il, mais nous y reviendrons car
les esprits critiques auront remarqué que la photo de l'agence Meurisse en haut de la page est datée de 1924 !

Comment la navigation a-t-elle pu se passer d'une écluse nécessaire jusque là ? Tout réside dans les travaux qui ont été réalisés sur les bords et sur le fond de la rivière : pour pallier aux inondations, les berges devaient être modifiées, le cours d'eau élargi et un important dragage devait permettre d'augmenter la hauteur du fond. Il arrivait autrefois que le tirant d'eau descende à 1m de profondeur, il est maintenant de 3m20 !

C'est un programme d'amélioration de la Seine, déclaré d'utilité publique par la loi du 27/07/1917, qui prévoyait l'élargissement du bras de la Monnaie et la suppression du barrage et de l'écluse qui étaient situés à l'extrémité aval de ce bras.
Notons au passage que la plupart des sites Internet évoquant l'écluse fixe sa construction à 1838 alors que plusieurs documents trouvés sur le site de la bibliothèque nationale de France, situe cette construction entre 1850 et 1853 : il s'agit notamment d'un bulletin du Génie civil (1925)  et d'un rapport du conseil municipal de Paris daté de 1912 (voir annexes).



De même, on trouve fréquemment sur Internet la date de 1923 pour la destruction de l'écluse... Mais un article du journal L'Humanité, daté du 20 juin 1924 évoque cette destruction. Visiblement, elle a déjà commencé puisque l'auteur évoque la digue, les piliers de granit et les portes qui ont été enlevés. Il évoque des travaux qui dureront un an et demi... Et il cite les devises de plusieurs chalands participants aux travaux : le Dorade, le Renaud et le Pèpère ! La date de construction de l'écluse est située entre 1856 et 1860.
Un article de l'Action française, d'avril 1924, nous donne les mêmes précisions : les portes ont été enlevées mais il reste encore les radiers par exemple et les travaux dureront encore 15 à 18 mois. Ah! là il est écrit que l'écluse a été construite 65 ans auparavant, soit en 1859, ce qui correspond à l'article de l'Humanité...


Barrage de l'écluse de la Monnaie en janvier 1910 lors des inondations (agence de presse Rol) :







Et en novembre 1910 :



En août 1913, championnat féminin de grand fond, vue générale du départ à l'écluse de la Monnaie (agence de presse Rol) :



Photographie d'Eugène Atget (date non précisée) :




Photo de la pointe du Vert Galant en 1925 par l'agence Meurisse. Là, il n'y a plus d'écluse ni de barrage :








ANNEXE

Rapport du conseil municipal de Paris (1912) :




Le Génie civil (édition du 24/10/1925) :





L'Humanité (20 juin 1924) :




L'Action française (19 avril 1924) :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire