Libellés

Affiche (6) Alerte (3) Aménagement (25) Animaux (111) Annonce (35) Astuces (15) Bateaux (211) Blog (9) Bricolage (44) CPA (27) Démarches (14) Fêtes (4) Gourmandises (3) Histoire (145) Humour (5) invention (8) Journal (38) Météo (69) Navigation (42) Pêche (6) Personnage (1) Photos (148) Photos anciennes (130) Pourquoi (15) Recherches (3) Rencontre (20) Sortie (15) Sport (9) Traditions (39) Travaux (25) Vidéo (24) Vie à bord (167) Visite (18)

dimanche 19 novembre 2017

Regates royales de Henley (1921 et 1923)



Régates royales de Henley sur la Tamise en 1923
Personnes assises dans une barque
en attente du passage de la course

Photographie nég. sur verre
Agence Rol

Source : Bibliothèque nationale de France

Des jeunes femmes déjeunent sur la barque en compagnie d'un petit chien. Jolis chapeaux !






Régates de Henley sur la Tamise en 1921
Les spectateurs dans les barques




Notez la bouilloire sur le petit réchaud au milieu de la photo :)


Henley-on-Thames est une ville de l'Oxfordshire en Angleterre. Bâtie vers le 12ème siècle, elle approvisionnait Londres en bois et en céréales.
Le nom d'Henley deviendra célèbre en 1829 : c'est là qu'aura lieu la première course d'avirons entre les universités de Cambridge et d'Oxford.
Depuis, pendant 5 jours au début du mois de juillet, ces régates royales voient s'affronter des équipes, deux par deux, en élimination directe, lors de courses d'1 mile et 550 yards (soit 2 112 m).



mardi 7 novembre 2017

Premières gelées



La mémoire du thermomètre extérieur du bateau n'affichait que 0°C mais il parait que les températures sont descendues à -3°C dans la campagne environnante. Eh oui ! les premières gelées sont arrivées ! 
Le poêle GODIN ayant été chargé hier soir, nous n'avons pas eu de lever glacial ce matin mais il est vrai qu'en quittant le bateau, nous avons pu constater que les bâches étaient givrées et que les pontons étaient extrêmement glissants.

Une petite photo de la passerelle surplombant une partie du port :


Les précédents passants ont laissé des traces de pas dans la gelée blanche couvrant les planches de la passerelle :)



lundi 30 octobre 2017

Ca y est, l'hiver approche...





Et oui, les journées raccourcissent, les températures diminuent, c'est l'hiver qui approche.
Les deux dernières nuits, les températures sont descendues à 4° C et il était temps d'allumer le poêle à bois, le petit GODIN. En regardant mes notes de l'année dernière, nous l'avions allumé le 22 octobre. Nous avons donc gagné une semaine de chauffage !

Ce fut fait hier soir ! Après plusieurs mois de repos et un bon nettoyage, le poêle a très bien démarré et la température s'est vite élevée !




Bien sûr, nous sommes content de le voir revenir à la vie mais il y a quelqu'un d'autre qui est encore plus satisfait que nous, c'est le chat du bord : il a retrouvé son meilleur ami ! 


jeudi 26 octobre 2017

Un chat pêcheur !




Le Bengal est un chat que l'eau n'effraie pas, il parait que ses cousins encore sauvages pêchent et nagent dans les Sundarbans, la grande mangrove du Gange.
Le chat du bord n'en est pas là et lorsqu'il teste la température de l'eau, il ne peut s'empêcher de donner son avis :D


Une petite vidéo : 



En fait, le chat du bord adore se promener sur les cailloux en partie immergés. Il passe beaucoup de temps à regarder dans l'eau et entre les rochers. Il ne ramène pas de poisson mas de temps en temps un mulot ou un gros rat !

Cela fait, il regagne bien vite son coussin où il passe la moitié de son temps. Oui, la moitié seulement car l'autre moitié de son temps, il la passe sur le lit :D







jeudi 19 octobre 2017

Brèves de quai !





Typiquement parisiens ?



Une jeune femme en compagnie de ses parents regarde les bateaux du haut de la passerelle surplombant le port.

Avec une moue, elle dit à son père : "c'est typiquement des bateaux parisiens, comme dans les autres ports du coin".


A ses pieds, il y avait deux vedettes hollandaises, un Sea Ray britannique, un voilier de 9m et une réplique de barge hollandaise... que des bateaux typiquement parisiens effectivement :D



Bourré d'électronique !




Deux hommes regardent le narrowboat du haut du quai :

"- il a du avoir du mal à reculer et à se caser à cette petite place !"
"- penses-tu, dit l'autre, les bateaux maintenant, c'est bourré d'électronique ! C'est comme les voitures, tu appuies sur un bouton et ils se garent tous seuls..."


Le narrowboat...bourré d'électronique ! :D



Le bateau de l'aumônier !




J'étais en train de nettoyer le toit du narrowboat lorsqu'un promeneur m'interpelle du haut du quai :
-"vous êtes aumônier ?"
-" euh... non, pourquoi ?"
-" ce n'est pas un bateau église ?"

Sur le moment, j'ai un doute... un bateau église, l'abbé Plateau ? est-ce quelqu'un qui aurait lu mon blog, qui a reconnu le Dream On et qui me taquine ?
- "non, non, ce n'est pas un bateau église. Mais qu'est-ce qui vous fait dire cela ?"
- "Ben, la croix à l'avant du bateau"
-" La croix ?"


En fait, le passant évoquait le mat à l'avant du bateau, ce petit mat qui arbore habituellement les drapeaux de courtoisie et que, l'hiver venant, j'ai retiré pour qu'ils ne soient pas abimés par les fumées du poêle à bois.

Du coup, je n'ai pas remis nos drapeaux en étamine mais j'ai ressorti un vieux drapeau normand en synthétique qui passera l'hiver à la proue du bateau. Comme ça, le mat est bien un mat et ne ressemble plus à une croix ! :)



...

mercredi 18 octobre 2017

Un de nos nouveaux voisins : le ragondin




Avec l'été qui perd du terrain et les promeneurs qui se font plus rares sur les quais, la faune réapparait. 
Nous avions déjà observé à plusieurs reprises depuis notre arrivée un ragondin qui évoluait entre les bateaux tard le soir.

Cet après, je ne travaillais pas et en quittant le narrowboat, vers 16h, j'ai cru voir un chat sur la berge derrière le bateau. En regardant mieux, je me suis aperçu qu'il s'agit d'un ragondin. Une belle bête au pelage noir et soyeux qui diffère beaucoup de ses congénères que nous croisions lorsque nous étions sur la Seine aval.

Pas inquiet, l'animal s'est arrêté de manger quelques instants pour regarder ce que je faisais. Comme je me suis accroupi sur le bord du catway pour mieux l'observer, il s'est remis à grignoter ses brins d'herbes vertes, gardant un oeil sur moi. J'ai pu prendre quelques photos et vidéos avec mon téléphone portable, regrettant sur le coup de ne pas avoir mon appareil photo avec moi.







Mais je suis certain que ce n'est que partie remise et que j'aurai d'autres occasions de le prendre en photo :)

lundi 9 octobre 2017

Carte archéologique des rives de la Seine et de l'Oise (1890)




Source : Archives départementales des Yvelines
Photographie de la commission des antiquités et des arts de Seine-et-Oise
Date d'édition : 1890




Carte archéologique des rives de la Seine et de l'Oise pour servir à l'étude de l'habitat de l'homme le long de ces deux cours d'eau, à propos de la découverte du cimetière franc-mérovingien d'Andrésy (1890) :









vendredi 22 septembre 2017

Péniche amarrée quai des Grands Augustins




Quai des Grands Augustins
Auteur : Eugène Atget
Date d'édition : 1902-1920
Source : bibliothèque nationale de France

Deux noms sont visibles à l'arrière :
EDOUARD
SCAILLET
et la ville de LANDELLES



samedi 16 septembre 2017

"Attention pour les couleurs ! Envoyez !"






9 degrés


L'été s'achève tôt cet été, et avec lui disparaissent les températures douces. Ce matin, il faisait à peine 9 degrés à 9h et les températures dans la journée ne sont pas très élevées. Les météorologistes évoquent une différence de 5 degrés par rapport aux moyennes saisonnières.

Du coup, si les températures extérieures baissent, la température à l'intérieur du narrowboat suit le même mouvement. Il n'y a qu'une chose qui monte, c'est le taux d'humidité dans l'air ! Nous avons donc remis en fonction le déshumidificateur du bord le soir, tandis que dans la journée, l'aération naturelle joue encore à peu près son rôle.

Pour en revenir aux températures à bord, quelques bateaux du port ont remis en route les radiateurs électriques. J'ai également entendu quelques ronronnements, synonymes de chauffages gasoil ou de chaudières en fonction, et aperçu un panache de fumée blanche s'échappant d'une cheminée.

A bord, le chat a déjà pris ses habitudes d'hiver : il fait la sieste au chaud sous la couette ! C'est un signe ! :)






Prêt ?


Notre tour ne devrait pas tarder : le poêle est prêt, la cheminée a été ramonée et le combustible attend d'être sacrifié à notre confort ! A titre de comparaison, l'année passée, nous avions allumé le poêle le 12 octobre pour la première fois de la saison... Nous aurons du mal à dépasser cette date.


Enfin, nous sommes parés et précaution ultime : j'ai baissé les couleurs aujourd'hui en fin d'après-midi. C'est à dire que j'ai enlevé les deux drapeaux de courtoisie qui flottent habituellement au mât à l'avant du bateau. 

"Attention pour les couleurs ! Envoyez !"



Non, il n'y avait pas le clairon pour la descente des couleurs du bord :)



Les drapeaux anglais et normand, qui trônaient fièrement depuis le printemps, ont donc été mis à sécher et seront pliés plus tard pour l'hiver. 
Ainsi, ils ne seront pas davantage blanchis par la pluie et le gel, et ils ne seront pas non plus noircis par les fumées s'échappant de la cheminée toute proche :)

Bon, il n'y a pas à dire : c'est un peu tristounet sans les drapeaux... ça sent l'hiver !


vendredi 15 septembre 2017

Bains sur la Seine pendant les fortes chaleurs (1932)


Comme nous sommes toujours en été et qu'un été ne fait pas l'autre, voici un cliché de baignades dans la Seine en 1932 pour nous rappeler ce que peut être un été :


"Vue générale d'un bain sur la Seine pendant les fortes chaleurs en 1932"

Photographie nég. sur verre
Agence de presse Mondial
Bibliothèque nationale de France

dimanche 27 août 2017

Brèves de quai !



Habiter sur un bateau amarré dans un port de plaisance situé en ville a des avantages et des inconvénients. Parmi ceux-ci, il y a le fait d'entendre tout ce que les passants racontent lorsqu'ils se promènent sur le quai. Le narrowboat se différenciant des autres bateaux amarrés ici, de par sa forme, sa taille ou sa couleur, il fait l'objet de multiples remarques.
Souvent, il n'y a rien à en dire.
Quelques fois, les propos prêtent à sourire !

Après plusieurs anecdotes oubliées depuis, j'ai décidé de consigner les dernières pour en faire un genre de bêtisier :)


Aérodynamisme ?


La dernière en date nous est proposée par un monsieur se promenant avec son fils. L'enfant étant surpris de la forme plutôt étroite du narrowboat, il s'en étonne auprès de son père. Ce dernier lui répond :
"En fait, il est profilé. C'est de l'aérodynamique. C'est une forme étudiée pour la vitesse !"

Ben, quand on connait le narrowboat et sa vitesse de croisière, cela fait plutôt rire :)
Non, la largeur du narrowboat n'est pas due à la recherche de la vitesse... mais simplement au fait qu'elle est étudiée pour les canaux anglais : faisant moins de 2m50 de large, deux narrowboats pouvaient ainsi se croiser sur les canaux anglais du 19e siècle.



Coulé !


Une autre anecdote nous vient d'un enfant d'une dizaine d'années qui croit reconnaitre dans le narrowboat un bon vieux sous-marin ! Son père ne le dément pas d'ailleurs, fatigué ou sans doute trompé par la forme longue et étroite, la couleur vert foncé et la timonerie arrière qui pourrait être assimilée à un kiosque !
Il a fallu l'intervention d'un de mes voisins de ponton pour leur expliquer qu'il s'agissait bien d'un bateau :)


Dessin du matelot Julien :)




...

vendredi 25 août 2017

Pourquoi je n'aime plus les oiseaux ?





Avec la météo changeante de ce mois d'aout, le bricolage à bord est difficile à planifier et à mettre en oeuvre !
Ainsi, en raison d'averses imprévues, il a fallu que je refasse plusieurs fois la mise en peinture des plaques couvrant le moteur à l'arrière du narrowboat...

Il est déjà difficile d'avoir du beau temps le jour où je suis de repos mais si en plus les animaux s'en mêlent, cela va devenir compliqué !

La première couche de peinture a donc été ruinée par une averse... La troisième et dernière couche, elle, a subi l'attaque d'un moineau de passage ! 



Résultats : de vilaines taches disgracieuses et du coup, je n'aime plus les oiseaux !


Difficile de bricoler cette année, et je ne parle même pas du vernis à mettre sur les boiseries ! :(


...

vendredi 18 août 2017

Drôle de mois d'août !







Après une canicule en mai et juin, le mois d'août tranche par sa météo aléatoire et plutôt morose. 
Et que l'on me dise pas que c'est des pluies d'orage !!! parce que ça dure, ça dure ! :(




lundi 14 août 2017

Un petit narrowboat à vendre : Le MINUTE





Une petite annonce parue sur le boncoin.fr () nous présente un petit narrowboat, le MINUTE, que nous connaissions déjà. Son premier propriétaire le met en vente dans le Lot et Garonne (47).

Il s'agit d'un bateau fabriqué en 2006 par Sea Otter Worksboats Limited, le chantier naval de Chesterfield en Angleterre. Ce chantier était spécifique car il fabriquait avec brio des narrowboats en aluminium de qualité Marine. 

Ce narrowboat est un 31 pieds, soit environ 9,50 m. C'est court, c'est vrai. Avec cette longueur, il faut faire des compromis et là, il n'y a pas de chambre "permanente". 
Allié à sa longueur, un des grands avantages de cette série de bateaux en aluminium, c'est sa légèreté : on peut le sortir facilement de l'eau et le mettre sur une remorque. Ainsi, on peut l'emmener ailleurs et lui faire traverser le pays pour le mettre à l'eau dans un autre coin. 

Outre sa conception en aluminium, ce bateau dispose d'un système de ballasts : des réservoirs d'eau que l'on remplit lorsque le bateau est à flot pour le lester et que l'on vide pour l'alléger afin de le sortir de l'eau. Ainsi, une fois les ballasts vides, ce Sea Otter ne pèse que 3 tonnes !

Il est bien équipé : 4 batteries, panneaux solaires, toit ouvrant et poêle gasoil.
Côté motorisation, l'annonce est plutôt discrète mais en général, les Sea Otter de 31 pieds sont propulsés par des moteurs Nanni diesel 3 cylindres de 21 chevaux.

Côté emplacement, le bateau dispose d'une place accordée par les Voies Navigables de France, et donc à priori du certificat d'occupation temporaire (COT) tant prisé !

Mais assez de détails, regardons l'annonce et les photos :















Ce bateau apparait également sur le site Appoloduck dans une annonce similaire. Il y a juste quelques photos en plus, et certaines figuraient déjà sur notre blog :















Souhaitons une bonne vente au capitaine ! :)


jeudi 10 août 2017

La porte du passage du Canal de l'Ourcq (1913)


Photographies de la porte du passage du canal de l'Ourcq
Un canal que j'aimerai bien parcourir avec notre narrowboat !

Boulevard Serurier, Paris 19ème 
1913, par Eugène ATGET
Photographies positives sur papier albuminé






Un agrandissement de la plaque située sur la droite du bâtiment montre qu'il est situé sur le boulevard Serurier :





La même Porte vue sous un autre angle :








Un agrandissement des deux policiers ou douaniers figurant sur la vue ci-dessus :




La position de cette porte ne devrait pas être très difficile à localiser : à l'intersection du canal et du boulevard Serurier :




Je n'ai pas trouvé de vues actuelles de cet endroit, si ce n'est sur Google : une vue vers l'amont, juste avant les ponts... 




De vieilles cartes postales trouvées sur Delcampe semblent montrer que le bâtiment était construit après les ponts mais il n'existe peut-être plus maintenant.




On retrouve bien quelques éléments de la première photo sur cette carte postale : la forme du toit caractéristique, la cheminée et ce décrochement sur le quai...