Libellés

Affiche (6) Alerte (3) Aménagement (25) Animaux (111) Annonce (35) Astuces (15) Bateaux (211) Blog (9) Bricolage (44) CPA (27) Démarches (14) Fêtes (4) Gourmandises (3) Histoire (145) Humour (5) invention (8) Journal (38) Météo (69) Navigation (42) Pêche (6) Personnage (1) Photos (148) Photos anciennes (130) Pourquoi (15) Recherches (3) Rencontre (20) Sortie (15) Sport (9) Traditions (39) Travaux (25) Vidéo (24) Vie à bord (167) Visite (18)

dimanche 18 juin 2017

Construction des écluses de Notre Dame de la Garenne à Gaillon (1879 - 1886)






Les écluses de Notre Dame de la Garenne






Lorsque l'on franchit ces écluses sur la Seine au PK161, près de Gaillon (Eure), nous sommes loin de nous douter quand et comment elles ont été construites.

Si l'on en croit Wikipédia, le site déposait, dès le 18ème siècle, d'un déversoir naturel et c'est pourquoi il fut choisi pour y construire un 
système artificiel de régulation de la navigation fluvial sur la Seine.

Une première écluse moderne y fut bâtie en 1848 sous la direction de l'ingénieur Henri EMMERY. Suite à des réflexions menées dès 1864, un rapport, une étude préalable et enfin un marché aboutissent à la construction du barrage et de ses écluses entre 1879 et 1889. Le barrage est de type à déversoir mobile : l'eau passant au-dessus de la structure mobile. Il est constitué de poutres métalliques et de bardages de béton. Le chantier est réalisé sous la direction de l'ingénieur Emile NOUGUIER et il sera mis en service en 1889.
Le barrage offre une chute d'eau de 4 mètres.

Depuis, elle a vécu bien des modifications : elle a été reconstruite en 1962 au moment de la mécanisation de ses installations. Une centrale hydroélectrique lui est associée.
Plus tard, c'est une passerelle pour les piétons et les vélos, puis une échelle de remontée des poissons qui y sont installées.




Mais retournons dans le passé :


Les photos, qui suivent, proviennent de la Bibliothèque nationale de France et elles ont été éditées par l'Ecole nationale des Ponts et Chaussées de Paris entre 1879 et 1886. Certains clichés sont par ailleurs datés, en général au bas de la vue :



Creusement de la dérivation :








Tentative d'épuisement dans la fouille :






Construction d'un batardeau transversal :





Batardeau et maison éclusière :





Construction de l'enceinte en béton :






Etablissement des batardeaux transversaux :







Achèvement de l'enceinte en béton, admirez les détails des bateaux :










Continuation de l'enceinte en béton :





Enceinte de la première fouille :




Dont un cliché du 11 août 1882 :




Fond de la première fouille :





Construction du radier des chambres des portes :




Construction des faîtes amont des écluses :






Chambre des portes amont de la petite écluse :





Construction des faîtes amont des écluses :





Vue d'amont des faîtes achevés des écluses :





Vue d'ensemble de la deuxième fouille :







Déblai de la dérivation :






Tête aval de la petite écluse  :





Construction des radiers :





Démolition du batardeau :









Exécution du raccordement :





Ensemble des maçonneries :







Vue prise d'aval dans la petite écluse :





Vue des têtes amont des écluses après la poste des portes :






Construction de la tête aval de la grande écluse :





Achèvement des bajoyers de la grande écluse (29 juin 1885) :









Achèvement de la grande écluse :






Vue d'amont des écluses terminées :





Enfin, voici quelques cartes postales du début des années 1900 où l'on peut admirer la maçonnerie des écluses, l'architecture des bâtiments et l'activité qui y régnait. 
A cette époque, la modernisation du site n'avait pas encore eu lieu :


















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire