Libellés

Affiche (6) Alerte (3) Aménagement (25) Animaux (111) Annonce (35) Astuces (15) Bateaux (211) Blog (9) Bricolage (44) CPA (27) Démarches (14) Fêtes (4) Gourmandises (3) Histoire (145) Humour (5) invention (8) Journal (38) Météo (69) Navigation (42) Pêche (6) Personnage (1) Photos (148) Photos anciennes (130) Pourquoi (15) Recherches (3) Rencontre (20) Sortie (15) Sport (9) Traditions (39) Travaux (25) Vidéo (24) Vie à bord (167) Visite (18)

lundi 3 juillet 2017

1890 : Le pont des Belles Fontaines à Juvisy




Source : Archives départementales des Yvelines
Photographie de la commission des antiquités et des arts de Seine-et-Oise
Date d'édition : 1890-1892




Le pont des Belles Fontaines à Juvisy s'est tout d'abord appelé le pont du Roy : il reliait les rives de l'Orge et a été construit en 1728 sous la direction de l'ingénieur-architecte Jacques de la Guépière et de François Romain, architecte et religieux dominicain. La construction fut confié Claude Bonneau, un entrepreneur, qui utilisa comme main d'oeuvre les effectifs de deux régiments d'infanterie, assistés par des artificiers.

Cet ouvrage prend place sur l'ancienne voie romaine devenue la route royale, reliant Paris à Fontainebleau. Vous la connaissez maintenant sous le nom de la route nationale n°7. 

Outre une arche de douze mètres de hauteur, ce pont comptait sept arcs soutenant le pont routier. Ces arcs permettaient à la structure de résister à la forte poussée des remblais.

Plusieurs sources ayant été découvertes à cet endroit, deux fontaines monumentales ornées le parapet. Elles permettaient d'abreuver les chevaux. Approuvées par Louis XIV, ces deux fontaines sont de style rocaille. Hélas, elles furent démontées en 1970 lorsque la chaussée de la RN7 fut élargie et elles ont été replacées dans le parc Ducastel à Juvisy. 






Elles sont l'oeuvre de Guillaume Coustou (fils), issue d'une famille de sculpteurs français. Le père et le fils ont notamment réalisé les chevaux de Marly, ces statues qui trônent maintenant place de la Concorde à Paris.










Est-ce que les automobilistes qui passent sur ce pont se doutent de son histoire ? Il y a peu de chances, tant il est discret sous le bitume de la route :

(source : google)




Les promeneurs longeant l'Orge auront plus de chances de le découvrir. La végétation actuelle masque toutefois l'architecture du pont des Belles Fontaines et effectivement, les fontaines ont disparu :

(source : wikipedia)



Heureusement, il nous reste les cartes postales anciennes sur le site Delcampe pour nous remémorer sa splendeur passée :
























... et une dernière, beaucoup plus moderne, sans les fontaines :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire